Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Imm'Occitan, Agence immobilière TOURNEFEUILLE 31170

L'actualité de CENTURY 21 Imm'Occitan

Airbus confirme un « processus social » : 3 700 postes touchés

Publiée le 08/03/2018

Airbus a confirmé mercredi 7 mars « l’ajustement des cadences de production des programmes A380 et A400M » et « le lancement du processus social, centré sur les redéploiements ».

 
La ligne d’assemblage de l’A380, à Toulouse. Le géant des airs est l’un des programmes qui va être revus par Airbus 

Le couperet est tombé en milieu d’après-midi, mercredi 7 mars 2018. Dans un communiqué, Airbus « confirme l’ajustement des cadences de production de ses programmes A380 et A400M » et « le lancement du processus social, centré sur les redéploiements ».

Six A380 et huit A400M produits chaque année dès 2020

Parce qu’il faut « fournir une meilleure visibilité aux clients, aux fournisseurs et aux employés pour les années à venir », Airbus va donc ajuster ses cadences de production. Et ce sur deux de ses avions phares : l’A380, son géant des airs, et l’A400M, son avion militaire.

Ce nouveau plan, présenté aujourd’hui au Conseil d’entreprise européen, prévoit la production de six A380 et de huit A400M par an à compter de 2020.

Airbus « s’engage à présent dans un processus social formel avec les représentants du personnel aux niveaux européen et national », précise l’avionneur.

À ce stade, Airbus estime que ces mesures affecteront « au maximum 3 700 postes » sur les sites situés dans les pays fondateurs de l’entreprise : la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Espagne.

 

 

 

Airbus s’engage à gérer toute implication sociale de manière responsable – comme elle l’a déjà fait avec succès à plusieurs reprises par le passé. L’entreprise est convaincue qu’elle pourra proposer des opportunités à la plupart des employés impactés, dans les programmes qui connaissent actuellement une montée en cadence. Gérant une mobilité de 12 % chaque année, Airbus est en mesure d’adapter son niveau de flexibilité à travers ses divisions, fonctions et filiales afin de faciliter le redéploiement du personnel vers d’autres programmes.

3 720 emplois touchés, dont 250 à Toulouse

Selon des sources syndicales, ce sont précisément 3 720 postes qui seront concernés. 850 d’entre eux toucheraient l’Espagne, et surtout le site de Séville, où est assemblé l’A400M. 1 900 postes seraient touchés en Allemagne et 450 en Grande-Bretagne. La France, avec ses usines de ToulouseSaint-Nazaire et Nantes (Loire-Atlantique), serait moins touchée, avec 470 postes, dont 250 à Toulouse. Rappelons que la Ville rose concentre 20 % des 133 000 salariés du groupe. Un proche de la direction d’Airbus explique à Actu Toulouse :

Les sites français devraient être les moins touchés parce que ce sont ceux où la production est la plus diversifiée. Ce qui facilitera les redéploiements, vers l’A350 par exemple.

Surtout des redéploiements d’effectifs

Airbus insiste sur le fait « qu’il s’agit de suppressions de postes et non d’emplois ». D’après plusieurs sources concordantes, l’avionneur ne prévoit donc « pas de licenciement sec », mais « surtout des redéploiements » vers d’autres unités du groupe, des non-renouvellements de contrats en interim ou en CDD qui arrivent à terme… Et des non-remplacements de départs à la retraite.

De son côté, Airbus précise que « l’entreprise communiquera, en temps utile, de plus amples informations sur l’avancée des discussions avec les partenaires sociaux ».

Notre actualité